Comparatif de ventirads slim

Publié par David N., le
Catégorie : Composants et accessoires

La sélection de ventirads

L'éventail de ventirads choisis pour ce comparatif est plutôt large. Le plus compact ne mesure que 36 mm de haut, ventilateur compris tandis que le plus volumineux dispose d'un double ventilateur de 14cm !

Selon nous les marques et Noctua, déjà représentées lors du premier comparatif, sont aujourd'hui incontournables dans le milieu des ventirads pour HTPC, et ce, pour deux raisons différentes. Si l'on peut considérer que Noctua représente exclusivement le haut de gamme avec des radiateurs dont les prix commencent à 50€, l'offre de Scythe excelle dans sa diversité et ses prix attractifs, puisque trois des ventirads représentés sur ce comparatif ne dépassent pas les 30€; le modèle Scythe le plus cher est commercialisé pour sa part autour des 50€.

Nous avons donc sélectionné le Noctua NH-C14 et les Scythe Shuriken rev « B », Big Shuriken, Samuraï ZZ et Rasetsu. Mais d'autres modèles ont attiré notre attention par leur spécificité, notamment le Prolimatech Samuel17, le Silverstone NT06-E et le Thermaltake Slim X3. Présent et vainqueur du premier comparatif, le Noctua NH-U9B nous servira d'étalon.


Récaptitulatif technique (données constructeurs)


Modèle
Scythe
Shuriken
rev « B »
Scythe
Big Shuriken
Scythe
Samuraï ZZ
Scythe
Rasetsu
Noctua
NH-C14
Noctua
NH-U9B
Prolim-
atech
Samuel17
Thermal-
take
X3 Slim
Silver-
stone
NT06-E
Radiateur
Dimensions
(LxPxH en mm)
105
116
64
125
135
58
94
122
94
130
141
130
140
166
130
121
95
125
121
120
45
99
92
36
 123
149
82
Ventilateur(s)
Ventilateur
1
1
1
1
2
2
-
1
-
Taille
(LxH en mm)
100
12
120
12
92
25
120
25
140
25
92
25
-
80
15
-
Nuisances
min-max
(en dB)
10.5
31.7



7.2
31.1
7
27.3
10.1 (ulna)
13.2 (lna)
19.6
7.9 (ulna)
13.1 (lna)
17.6
-
20
26.9
-
Débit
min-max
(CFM)
11.8
31.9
15.8
38.1
6.7
55.5
23
110.3
41.9
64.9
22.3
37.8
-
10.8
22.35
-
Vitesse
min-max
(tours/min)
650
2200
650
1600
300
2500
470
1900
750 (ulna)
900 (lna)
1200
1000 (ulna)
1300 (lna)
1600
-
1200
2400
-
Autres
Poids
(en g)
355
405
472
730
1000
640
410
180
430
Prix
moyen
25
28
25
50
75
50
40
28
35



Points communs de la gamme Scythe

Pour éviter de répéter à chaque fois les caractéristiques communes des ventirads de la même marque, une petite synthèse s'impose. Scythe utilise un système de fixation commun à tous ses modèles. Des fixations amovibles, spécifiques à chaque socket, viennent se loger dans deux encoches situées dans la base du radiateur. Le système « Push Pin » présent sur les ventirads d'origine est utilisé. Il permet de ne pas avoir besoin d'accéder au dos de la . En contrepartie, il est difficile à mettre en place sur les modèles les plus fins (Shuriken et Big Shuriken). Cette fixation permet d'orienter le radiateur dans les 4 positions disponibles.

La fixation est plus simple à mettre en place : deux petites encoches viennent se loger dans le socle d'origine du socket processeur et deux « loquets » permettent de verrouiller la fixation. Par contre, et c'est le défaut imputable à la fixation AMD, elle limite l'orientation du radiateur à 2 positions contrairement au modèle Intel.

Les 4 modèles présents dans ce comparatif démontrent que le constructeur dispose d'une gamme très diversifiée puisqu'il existe au moins un dans chaque gabarit. De plus, à l'exception du Rasetsu, les trois autres modèles sont commercialisés à moins de 30€, ventilateur compris. Ce qui ravira les petites bourses.

Le Scythe Shuriken rev « B »

On peut, sauf erreur de ma part, le considérer comme ayant été le premier radiateur slim crédible ayant réellement profité d'un succès commercial significatif. Surmonté d'un ventilateur slim de 10 cm sur 12 mm, le Shuriken mesure, ventilateur compris, 64 mm de haut pour une surface de 105 sur 116 mm traversée par trois caloducs. Son ventilateur, régulé par PWM, varie de 650 à 2200 tours/min pour des nuisances annoncées entre 10.5 et 31.67 dB. Sa finesse limite logiquement son débit qui varie de 11.61 à 31,91 CFM selon Scythe. À noter que sa base est positionnée symétriquement au reste du radiateur. Son gabarit lui permet d'être compatible avec toutes les cartes du marché, notamment les cartes mères Mini-ITX en chipset H55/57 et H67.





Le Scythe Big Shuriken

Si le Big Shuriken peut être considéré comme le « grand frère » du Shuriken, car il est surmonté d'un ventilateur de 12 cm (contre 10 cm pour le second), il perd quelque millimètres en hauteur puisqu'il n'est haut que de 58 mm, ventilateur compris. Sa surface est de 125 sur 135 mm, et il également traversée par trois caloducs. Comme le Shuriken, la base bénéficie d'un positionnement central par rapport au radiateur.

Avantage de cet « élargissement », il est facile de remplacer son ventilateur slim par un de taille standard pour gagner en performance. Son ventilateur PWM est régulé de 650 à 1600 tours/min. Il devrait donc logiquement être plus silencieux en charge que celui du Shuriken classique tout en profitant d'un débit d'air supérieur (de 15.8 à 38.1 CFM). Par contre, son gabarit plus imposant et sa symétrie le rendent incompatible avec les cartes mères Mini-ITX H55/H67, si on les associe à une ou additionnelle sur le port PCIe.





Le Scythe Samuraï ZZ

Si les Shuriken et Big Shuriken sont aujourd'hui connus de tous, Scythe dispose dans sa gamme de modèles tout aussi intéressants bien moins connus du grand public et le Samuraï ZZ en fait partie. Il faut dire que la gamme Scythe est très étendue puisque nous nous somme aperçu, en cherchant ses caractéristiques techniques qu'existait un Scythe Samuraï Z qui ressemble à un « mini Rasetsu » avec une base placée symétriquement au reste du radiateur.

Les deux modèles précédents entrent dans la catégorie des radiateurs « slim », tandis que le Samurai ZZ est plus haut et mesure, ventilateur compris, 94 mm de haut pour une surface de 94 sur 122 mm traversée par 3 caloducs. Le Samourai « ZZ » bénéficie, à la différence des deux Shuriken (et du « Z »), d'une base excentrée par rapport à son radiateur, qui permet de tirer avantage d'une position par rapport à une autre en fonction des associations de composants choisies. Ce qui le rend compatible avec toutes les cartes du marché sans condamner le port PCIe. Il est surmonté d'un ventilateur PWM de 92 mm et d'épaisseur standard régulé de 300 à 2500 tours minutes, pour des débits d'air de 6.5 à 55.5CFM.






Le Scythe Rasetsu

Scythe a sorti courant 2010 un nouveau Radiateur Tour, qui a plu à beaucoup de nos confrères ; le Yasya. Le Rasetsu peut être considéré comme son équivalent « top flow » puisqu'il reprend la forme des ailettes « en dents de scie » inaugurées sur le Yasya. C'est un radiateur assez volumineux, il mesure 141 mm de haut, ventilateur compris, pour une surface verticale de 130 sur 166 mm. Il est traversé par 6 caloducs, preuve que le Rasetsu ne « boxe » évidemment pas dans la même catégorie que ses « petits frères ». Par contre, ce volume le rendra incompatible avec nombre de boitiers mini-ITX et même si sa base n'est pas centrée symétriquement au reste du radiateur; le décalage reste faible. Le Rasetsu condamnera donc malheureusement le port PCIe des cartes mères Mini-ITX H55/H67mais il reste compatible avec tous les modèles µATX et ATX.

Utilisé en pseudo passif lors de notre test du SG07, nous l'avons considéré comme le radiateur quasi idéal pour ce boitier s'il est associé à une P55-T36 ou à une M4A88T-I Deluxe. Son ventilateur PWM de 12 cm est régulé de 470 à 1900 tours/min pour des débits annoncés de 41.9 à 61.9 CFM. Le Rasetsu devrait donc être un radiateur très performant. Il nous avait d'ailleurs gratifiés de très bonnes performances en passif dans le SG07.



Les Spécificités Noctua

Un radiateur Noctua n'est clairement pas un bon marché, en revanche c'est un radiateur de qualité, sur lequel on peut compter dans la mesure, il est souvent difficile de lui trouver des défauts rédhibitoires. On aime ou pas la couleur des ventilateurs, mais on sait au premier coup d'œil reconnaître un Noctua. De même, acheter un Noctua c'est aussi profiter d'un bundle complet avec une excellente pâte thermique (NT-H1), tournevis cruciforme, et les incontournables adaptateurs « Ultra Low Noise » (ULNA) et « Low Noise » (LNA).

Le système de fixation des radiateurs est, à l'instar de Scythe, commun à toute la gamme. Néanmoins, il nécessite d'accéder à l'arrière de la carte mère car il est composé d'une plaque arrière et de platines de fixation à placer sur le dos du PCB.

Avant de critiquer leur prix de vente, il faut rappeler que le NH-U9B SE2 et le NH-C14 sont vendus avec deux ventilateurs, qui se négocient à l'unité entre 16 et 22€. Ce qui pourrait « presque » au final justifier leur prix de vente de 50 et 75€.


Le Noctua NH-C14

Le C14 est « LA » nouveauté 2010 de Noctua et le premier radiateur horizontal pris en sandwich par deux ventilateurs de 14 cm et de hauteur standard. Malgré cela, il se permet le luxe d'être moins haut que le Rasetsu puisqu'il ne mesure « que » 130 millimètres de haut avec ses deux ventilateurs. Néanmoins, il est très imposant en surface avec 140 sur 166 mm de côté, soit quasiment la taille d'une carte mini-ITX. À noter qu'une utilisation « mono ventilateur » en position basse peut diminuer la hauteur du radiateur à 105mm.

Il est fourni avec 2 ventilateurs 3 pins de 14 cm régulés de 750 à 1200 tours/min via les modules LNA et ULNA pour des débits d'air de 41.9 à 64.9 CFM.

Sa base est désaxée par rapport à la surface du radiateur, mais la distance à l'axe est de minimum 7 cm (10cm à l'opposé). Ce qui rendra tout de même impossible l'ajout d'une carte vidéo sur les cartes mères Mini-ITX H55/H67.





Le Noctua NH-U9B

Le « petit » Noctua n'est clairement plus une nouveauté en 2011, mais nous l'avions élu vainqueur lors du comparatif de l'été 2008 et il reste pour moi le meilleur radiateur tour (avec ventilateur de 92mm). L'associer à ce comparatif permettra de faire le parallèle avec les résultats obtenus en 2008 sur les autres modèles.

Si sa première version mesurait 127 mm, la seconde révision est plus basse de 2 mm. La gamme s'enrichit d'une version « double ventilateur » dénommée « SE2 ». La version mono 92 mm avait remporté notre comparatif d'un cheveu face au C12P car nous avions privilégié l'extraction directe du modèle « tour », mais la version « SE2 » apporte probablement un plus significatif. Néanmoins, nous testerons la version mono 92mm afin d'obtenir des résultats comparables au dernier test de ventirad.

Le NH-U9B est donc un radiateur tour de 125 mm de haut, il mesure 95 mm de large sur 71 d'épaisseur sans les deux ventilateurs, et 120 mm avec. Ses ventilateurs sont de type 3 pins régulés de 1000 à 1600 tours/min via les modules LNA et ULNA.




Le Prolimatech Samuel17

Le Samuel17 est un modèle assez intéressant par sa conception. Il mesure 120 sur 121 mm pour une hauteur limitée à 45 mm seulement. Il peut être associé à un ventilateur de 12 cm de diamètre, mais son principal atout est probablement sa base décentrée qui le rend parfaitement compatible avec les cartes mères mini-ITX H55/H67. De plus, sa forme permet de refroidir les modules mémoires qui seront néanmoins limités à une hauteur standard.

Par contre, même s'il semble le modèle slim idéal sur le papier, il dispose d'un vrai talon d'Achille : son prix. En effet, associé à un ventilateur de qualité qui coute en moyenne 15€, ce dernier atteint les 55€ soit plus cher que le Rasetsu ou le NH-U9B autrement plus volumineux et probablement performant, mais surtout quasiment 2 fois plus chers que les trois petits modèles Scythe.

Sur le plan technique, Prolimatech a toutefois mis les moyens puisque, malgré son format compact, ce ne sont pas moins de six caloducs qui traversent la base. Sa fixation de ventilateur lui permet d'être compatible avec tous les ventilateurs du marché, même ceux ayant des fixations « exotiques ». Nous verrons néanmoins s'il justifie son tarif lors des tests.




Le Silverstone NT06-E

Testé à l'occasion de l'essai du Silverstone SG07, le NT-06-E est un radiateur, vendu sans ventilateur, plutôt volumineux puisqu'il se situe en terme de gabarit entre le NH-C12P et du AXP-140. Si pour nous, son premier avantage, mis en évidence sur le test du SG07, est la possibilité  de le «rendre» compatible avec les cartes dont le socket processeur est très proche du port PCI-Express, il ne faut pas oublier qu'il n'est pas conçu pour cela à la base.

Doté de 5 caloducs, il mesure 82 mm de haut pour une surface de 125 sur 149 mm, il en impose donc vraiment sur une carte mini ITX. Par contre, le système de fixation du ventilateur n'est pas très solidement attaché aux lamelles et pourrait vibrer. Il nous semble également, qu'à l'image du NH-C14, la possibilité de fixer un second ventilateur sous ce dernier aurait pu être envisagé même s'il devrait être forcément slim vu de la hauteur limitée.  Nous tenterons d'ailleurs l’expérience.





Le Thermaltake Slim X3

Poids plume du comparatif, le Slim X3 ne mesure que 36 mm de haut, ventilateur de 15 mm d'épaisseur compris. Difficile de faire plus « plat ». Même s'il nous semble probable qu'il finira à la dernière place de notre comparatif en terme de performance, sa très faible épaisseur est un réel atout qui le rend d'ores et déjà compatible avec le PC-Q09 testé récemment. De plus, son ventilateur de 80 mm pourrait être avantageusement remplacé par un modèle standard plus performant et/ou plus silencieux. Sa base est traversée par 2 caloducs.

Son ventilateur PWM revendique une vitesse variable de 1200 à 2400 tours/min pour des débits d'air de 10.8 à 22.35 CFM, en souhaitant qu'il sache se faire discret. A noter par contre qu'il n'est compatible qu'avec les sockets Intel.

Facebook Twitter